Brassez votre bière IPA en 10 étapes

Cette semaine j’ai décidé de vous montrer qu’il est facile de brasser sa propre bière IPA. Dans cette recette à base d’extrait de malt, vous n’aurez pas à vous tracasser avec la maîtrise de la méthode traditionnelle, et vous verrez que le résultat n’en est pas moins bluffant.

Hum une bonne IPA, hautement houblonnée, agreablement amère, et sentant les agrumes à plein nez !

Avant d’aller plus loins

Je tiens à préciser que je ne sponsorise aucune marque, et que le but de cet article est bel et bien de partager avec vous le fruit de mon expérience. Après avoir passé pas mal de temps à tester des marchands et des recettes différentes, je vous transmets les liens qui selon moins vous éviteront les désagréments que j’ai pu connaitre. L’important étant que vous ayez une bonne expérience du brassage.

Cheers !

Brasser étape par étape

Brasser-biere-etapes

Le matos

Pour faire votre bière vous n’avez pas besoins de disposer d’une immense grange aménagée en brasserie, la preuve :

Ce que tout le monde possède :

  • Une grosse cuillère pour brasser (si vous n’avez pas de fourquet)
  • Une passoire pour filtrer
  • Un thermomètre pour contrôler la température
  • Une grosse marmite de 10L (pour être large) pour la cuisson
  • Un fouet pour délayer l’extrait de malt en poudre
  • Des glaçons pour refroidir la marmite

Ce que vous pouvez trouver facilement sur internet :

  • Un seau fermenteur complet de 30L (avec robinet, couvercle et barboteur)
  • Remplacer la grosse cuillère par un fourquet (pour oxygéner votre bière et permettre une meilleur fermentation)
  • Un désinfectant à l’oxygène actif « chemipro » (pour éviter tout risque d’intoxication liée au manque de rinçage, « je ne voudrais pas avoir votre mort sur la conscience !!! »)
  • Des bouteilles à bouchon mécaniques ou des bouteilles + capsules + capsuleuse (50cl de contenance pour les bouteilles, et l’embouteillage sera plus rapide)
  • Chaussette à houblon ( facultatif mais facilite grandement la vie pendant l’étape du filtrage)

Voici un kit de brassage semi complet que vous pouvez trouver chez saveur bière. Celui ci comprend l’essentiel du matériel additionnel.

La recette

Les ingrédients nécessaires pour brasser 23L de IPA :

  • 1 Kit d’extrait de malt – Muntons premium Pilsner (Base de bière blonde neutre – levure comprise)
  • 28 g de houblon Cascade en pelet (aromatique aux notes d’agrumes)
  • 12 g de houblon Simcoe en pelet (aromatique et amérisant aux notes de fruit de la passion, d’abricot et de pin)
  • 24 g de houblon Chinook en pelet (aromatique et amérisant aux notes d’agrumes et de pin)
  • Sucre 1 : 1 kg (2 sachets de 500gr) d’extrait de malt Muntons en poudre + 187 g de sucre pour l’étape de brassage
  • Sucre 2 : 145 g pour l’embouteillage

Le choix des marques

Je vous conseille d’adopter la marque d’extrait de malt Muntons dont le rapport qualité prix est excellent.

Passons à la pratique

Étape 1 : Le nettoyage

Désinfecter chirurgicalement son matériel est important au risque de voire ses 23 L de bière finir dans l’évier.

Laissez tremper votre matériel de 2 à 5 minutes dans une solution constituée d’oxygène actif nommée Chemipro, afin d’éviter la prolifération d’indésirables (levure sauvages, microbes, etc…) lors de la fermentation.

Plus loins dans le nettoyage

Désinfectez à l’avance : 2 verres, 3 ou 4 cuillères, et 2 ou 3 bols ça peut toujours servir.
On ne le répète jamais assez, mais lavez vous biens les mains et essuyez les avec un chiffon propre.

nettoyage-materiel-brassage

Étape 2 : La dissolution du sirop de malt

Réchauffez votre boite de sirop de malt au bain marie afin de le rendre plus liquide et donc plus malléable. Mettez ensuite le contenu de la boite à chauffer dans une marmite remplie de 3L d’eau.

Vous pouvez prélever un peu d’eau sur les 3L nécessaires à la cuisson de l’extrait de malt afin de récupérer le restant du sirop présent dans la boite de conserve.

En cuisine tout se garde ! Même la boite de conserve peut vous constituer un magnifique coffret à bijoux ^^

kit-extrait-malt

Dissolution de l’extrait de malt

eau-extrait-malt

Cuisson de l’extrait de malt

dissolution-reste-extrait-malt

Récupération de l’extrait de malt restant

Étape 3 : Le sucre

Pour produire de l’alcool il faut du sucre !!!
C’est donc le moment d’ajouter le sucre 1  :

  • 187 g de sucre;
  • 1 kg (2 sachets de 500gr)  l’extrait de malt en poudre.

Gare aux grumeaux

L’extrait de malt en poudre étant amidonnée, je vous conseille vivement de le délayer dans un grand saladier avec de l’eau froide (eau comprise dans le volume de la recette). Cette méthode vous évitera les grumeaux biens connus de la pâte crêpe.

extrait-malt-poudre

Extrait de malt en poudre « Muntons »

Ajoutez le sucre 1 à la marmite d’extrait de malt une fois le tout bien délayé.

Étape 4 : Le houblonnage

Outre le fait que cette plante soit naturellement antiseptique, le houblon à l’avantage de pouvoir nous faire profiter de la qualité amérisante et aromatique de ses huiles essentielles. Il est donc fortement conseillé de ne pas cuire celui ci à des températures excédants 60°C au risque de perdre toutes les huiles par évaporation.

La cuisson du houblon

Le houblon devra cuire au total 20 minutes en veillant à respecter les temps de cuisson indiqués ci dessous.

  • Cascade + Simcoe : cuisson pendant les 20 minutes;
  • Chinook : à 5 minutes de l’extinction du feu.

Chaussette à houblon

Disposer votre houblon dans une chaussette à houblon (ou dans un bas « propre / nickel ») puis déposez le dans la marmite. En procédant ainsi vous préviendrez d’avantage le passage des résidus lors du filtrage de la bière.

chaussette-houblon

Chaussette à houblon

peser-houblon

Pesée des houblons

ajouter-houblon

Ajout des houblons dans l’extrait de malt

Étape 5 : Le refroidissement

Pour pouvoir passer à la prochaine étape vous devez refroidir votre bière (à ce stade on parle plus de moût que de bière d’ailleurs). La méthode la plus simple consisterait à laisser votre marmite refroidir naturellement, mais le risque d’infection serait trop grand.
Je vous invite donc vivement à déposer votre marmite dans un bain de glaçon et d’eau froide. Changez l’eau de temps en temps si celle si devient trop chaude, cela accélèrera le processus de refroidissement.

Tempérer la bière

La température à atteindre doit être comprise entre 20°C et 23°C afin de ne pas tuer par la chaleur les levures à venir.

Étape 6 : La filtration

Filtrez votre bière à l’aide d’une passoire lorsque vous la versez dans le seau fermenteur. Veillez à ce que les résidus de houblon (chaussette, chaussette ^^) ne passent pas et ajoutez le restant d’eau nécessaire à la recette afin de refroidir encore plus rapidement la bière.

Ajoutez ensuite les 17L d’eau restant de la recette.

refroidissement-bière

Refroidissement de la bière

Étape 7 : L’activation des levures

Délayez votre sachet de levure dans un bol avec un peu de votre bière, puis versez le tout dans votre seau fermenteur avec la bière filtrée.

Il est important de bien remuer la bière afin de disperser convenablement les levures. Brasser cette dernière à l’aide d’un fourquet favorisera son oxygénation et donc sa fermentation.

brasser-oxygener-biere

Brasser pour oxygéner la bière

Étape 8 : La fermentation primaire

Le seau refermé, le barboteur installé, la bière est parti pour fermenter pendant 5 jours. C’est à cette étape que les levures vont transformer les sucres en alcool.

premiere-fermentation-biere

Première fermentation de la bière

Étape 9 : La mise en bouteille

Cette étape va permettre aux levures de produire du CO2 et de donner ainsi le pétillant à votre bière.

Versez votre bière dans un second seau fermenteur propre et désinfecté, ou dans des récipients pouvant accueillir les 23L de bière.

Diluez votre Sucre 2 (150g de sucre) dans un peu d’eau, laissez le refroidir, puis versez le dans la bière. Remuez bien le tout afin de disperser le sucre convenablement.

Nettoyez vos bouteilles avec une solution d’oxygène actif (cf étape 1).
Versez votre bière dans les bouteilles propres depuis le robinet du seau fermenteur, puis refermez les bien hermétiquement.

embouteiller-biere

Remplissage

encapsuler-bouteille-biere

Encapsulage

Remplissage des bouteilles

Attention aux dépots

Veillez à ne pas laisser passer de dépôts lorsque vous transvasez votre bière.

Étape 10 : La fermentation secondaire

  1. 1-Fermentation haute –  pendant 2 jours : Disposez vos bouteilles dans un endroit chaud (entre 15°C et 25°C) afin que les levures produisent du CO2.
  2. 2-Fermentation basse – pendant 7 à 10 jours : Disposez vos bouteilles dans une endroit plus froid comme une cave (entre 4°C et 12°C). Cette étape permettra à votre bière de s’affiner, et de développer tous ses arômes.

Pour une bière IPA encore plus savoureuse

Laissez votre bière en fermentation basse 2 semaines de plus afin de permettre aux arômes de s’affirmer d’avantage.

Livres sur la bière

Bierographie, éditions Hachette : Voici un livre qui illustre de façon ludique et exhaustive, la culture brassicole.
extrait-livre-bierographie

Comment faire sa bière maison, éditions Larousse : Ce livre permet d’avoir un récapitulatif du processus de confection de la bière. Vous pourrez également y trouver des recettes de grands classiques comme la Pale Ale, l’Abbaye, la bière de Noel, la Stout, la Kriek … et j’en passe.
recette-biere